19 choses apprises à 20 ans

Aujourd’hui j’avais juste envie de vous partager 19 choses que j’ai apprises à 20 ans. Chaque expérience est différente et unique, voici la mienne 🙂 :

  1. Tu n’es pas seul à souffrir.

Pas pour te culpabiliser avec en arrière-pensée « il y a pire dans la vie », mais pour te sentir un peu plus normal quand ce torrent d’émotions désagréables t’envahit.

  1. Ne laisse pas les autres définir ta valeur…

Ça n’est pas parce que tu es moqué, rejeté, abandonné… que tu ne vaux rien. Il y a trop de choses qui entrent en jeu dans la vie d’une personne, et encore plus un adolescent, pour croire que les réactions des autres puissent nous être liées (même si les impressions sont parfois franchement trompeuses).

  1. …et ne cherche pas à prouver cette valeur.

A quiconque, même pas à toi-même. Tu es aimé. Tu es unique. Tu es magnifique. Point. N’essaye pas de prouver aux autres que tu es quelqu’un de bien. Sois-le, c’est tout.

  1. Ça n’est parce que tu n’es pas parfait que les gens ne vont pas t’aimer

De par notre histoire, de par la pression que peuvent créer les jeunes autour de nous, à cause de la télé ou des magazines, on peut se mettre à croire qu’il faut être parfait pour être aimé. Mais non. Accepte tes limites, accepte tes imperfections. Et tu verras que des personnes qui t’accepteront tel que tu es, avec tes forces et tes limites, arriveront dans ta vie.

  1. Laisse-toi le temps de mûrir

Ma mère m’a toujours dit « Tu veux être arrivée avant même d’être partie ». Au lycée, j’avais le sentiment que les combats intérieurs que j’affrontais, je devrais les porter toute ma vie. Mais non. Le temps passe. De nouvelles rencontres se font. L’Esprit agit. On se bat toujours, mais plus pour les mêmes choses. Et ce chemin déjà parcouru donne l’espérance et l’assurance que les nouvelles épreuves auront elles aussi une fin.

  1. La vie d’adulte est moins dure que la vie d’ado.

Alors non, le monde adulte est loin d’être Bisounours. Et oui, même là, tu rencontreras des gens qui agiront comme de vrais…. malotrus (restons polis). Pourtant, le collège et le début des années lycée sont une vraie jungle remplie de jeunes sans respect pour eux-mêmes et pour les autres à cause de leurs hormones qui les émoustillent et de leur violence intérieure qu’ils ne savent pas encore dompter. Et cf mon point 5 : comme tu auras pris de la maturité, tu sauras mieux gérer les aléas de la vie, et garder tes yeux fixés sur un point quand la barque tanguera. C’est surtout ça qui fondamentalement change la vie.

  1. Il faudra du temps pour accomplir tes rêves.

C’est normal de ne pas avoir le stage le plus palpitant de la terre à 17 ans.

  1. Le travail paie.

Ne désespère pas. Et ne sois pas jaloux des personnes qui fonctionnent au piston alors que toi tu te bats pour atteindre tes objectifs.

Crédit photo : Joe Beck. Edited.

  1. Tu ne peux pas plaire à tout le monde.

Donc ne le cherche pas. Et ne sois pas déstabilisé par quelqu’un qui n’a pas vu tous les trésors qui t’habitent. (Cf Point numéro 2 !)

  1. Avoir des émotions n’est pas une faiblesse. Pleurer ne veut pas dire être fragile.

Ne te rends pas plus triste que tu ne l’es déjà en étant dur avec toi-même et en te reprochant de ressentir ce que tu ressens…

  1. Ne cherche pas à aider ceux qui ne veulent pas d’aide.

Tu pourras essayer de porter le monde entier sur tes épaules, mais si à un moment tu ne laisses pas les autres payer les conséquences de leurs actes et faire leur choix pour leur propre vie, tu t’épuiseras. Tu en oublieras toi-même d’être heureuse et tu ne seras plus capable d’aider quiconque.

  1. Ne perds pas ton temps en t’attachant à des personnes qui ne mesurent pas les trésors en toi.

Ne donne pas ton cœur à n’importe qui. Assure-toi d’abord que la personne en prendra soin. La nature a horreur du vide. Si tu refuses de laisser dans ta vie des personnes qui ne t’acceptent pas pleinement tel que tu es, tu rencontreras d’autres personnes qui le feront.

  1. Une vie heureuse est une vie vécue dans la gratitude

Oui tu peux continuer à te plaindre et croire que l’herbe est plus verte chez le voisin. Mais un jour tu réalises que ça ne te mène nulle part. Compter toutes les richesses que tu as et tout prendre comme un cadeau est un des secrets du bonheur.

Crédit photo : Paul Green. Edited.

  1. Ne te fie pas aux apparences

C’est vrai qu’il y a des vies qui paraissent très enviables car certaines personnes renvoient une image qui fait rêver (volontairement ou non d’ailleurs). Mais rappelle toi : « comparaison = poison » ! Tu ne peux pas avoir idée de ce qui peut se cacher derrière une façade. Chacun a ses combats, ses blessures, son histoire… Ne perds pas ton temps à te comparer et focalise toi sur la création de ta propre vie.

  1. Les relations humaines sont d’une subtilité inimaginable.

Tu ne peux pas tout de suite capter toutes les nuances des interactions humaines. Il y a tant de malentendus… Ne te laisse pas blesser par des problèmes de communication, mais fais confiance que les personnes qui t’entourent font de leur mieux.

  1. Aime toi, si tu veux que d’autres t’aiment.

La vérité est que tu n’as pas besoin de t’aimer pour que les autres t’aiment. Mais tu verras que si tu ne t’aimes pas, tu ne seras pas capable d’accueillir l’amour des autres pour toi. Les autres seront tristes de ce manque de confiance en leur amour pour toi, et toi tu resteras malheureux avec ce sentiment que personne ne t’aime.

  1. Ne cède pas à toutes tes envies.

Ne cède pas à toutes tes envies. Parfois elles sont là juste pour remplir le vide de ton cœur et empêchent le vrai bonheur de trouver la place libre lorsqu’il veut arriver pour prendre tout l’espace. « L’exigence, c’est la différence entre ce que tu veux maintenant et ce que tu veux réellement » (auteur inconnu). Le vide de ton cœur n’en sera que plus grand si tu ne prends pas le temps de savoir ce que tu désires réellement, et de te battre pour ça.

  1. Garde tes gestes et tes paroles en accord avec ton cœur.

Se sentir uni, cohérent avec soi-même rend heureux. Ne donne pas de l’affection si c’est motivé par le désir d’en avoir en retour pour te prouver que tu peux plaire à quelqu’un. Un jour un ami m’avait d’ailleurs dit : « La joie se paye avant, le plaisir se paye après. »

  1. N’attends pas pour être heureux.

Il n’y a pas de « si… » ou de « quand… » avec le bonheur. Il est là, présent ici et maintenant, quand tu réalises que la paix est le cadeau le plus précieux que tu puisses avoir en ce monde. Alors n’attends pas ! Ni quelqu’un, ni quoi que ce soit.

Musique d'illustration : Lovely - Hollyn

Et vous, qu’avez-vous appris à 20 ans ? 30 ans ? 40 ans ? ou plus ! 😉

______________________________________________________________________________

Crédit photo en-tête : Jeremy Bishop. Edited

2 Comments

  1. Ch'tite Breizh

    7 mai 2018 at 8:56

    Bien le Bonjour!
    Merci pour cet article dans lequel je me retrouve totalement! (même si j’ai vécu une adolescence totalement paisible!) (et à 20ans, tu te considérais toujours comme une ado??) Heureusement, sur ton chemin, tu as quand même rencontré de chouette personne (je le sais puisque tu m’as croisé moi! 😉 )
    Je crois qu’il faudrait que je relise certains points de cet article chaque matin en me levant pour en imprégner mes journée !! (particulièrement les points 3, 4, 7, 16, 18 et 19!!)

    1. Bienheureuse Vulnérabilité

      8 mai 2018 at 9:58

      Tu as entièrement raison, ce sont les chouettes personnes rencontrées qui m’ont permis de comprendre tout ça. 😉
      Disons que cet article est un regard dans le rétroviseur du passé donc ne parle pas de mes 20 ans mais des quelques années qui ont précédé. Mais à la question, à quel âge arrête-t-on d’être un ado ou à quel âge on est un adulte, ça vaudrait un article à part entière 😉
      Belle journée !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.