A toi qui vis en bas de chez moi…

A toi qui vis en bas de chez moi et que je vois tous les jours… ou simplement toi que je croise de temps en temps au détour de mes trajets dans ma ville.

Toi que je n’ai croisé qu’une seule fois, mais à qui j’ai plaqué rapidement l’étiquette de « sans domicile fixe », parce que les codes qu’on m’a appris me font te reconnaitre ainsi.

Toi qui m’interpelle dans la rue pour me demander un peu d’argent.

Toi, qui a perdu l’espérance et qui ne regardent même plus les passants dans la rue, en laissant simplement devant toi ce qui te sert à récolter tes maigres dons. Ça me fend le cœur de ne même pas pouvoir te donner ce sourire.

Toi qui m’a insultée parce que je t’ai refusé un peu de monnaie.

Toi qui a la bonté de répondre à mon sourire.

Toi dont je connais le prénom car nous avons échangé quelques mots.

A toi : sache que je te remarque, que j’ai juste envie de te dire que tu es aimé, que tu comptes pour Quelqu’un, mais qu’à chaque fois… J’ai peur que ça paraisse déplacé. Tu dois certainement prendre pour de l’indifférence ce qui est juste du manque de courage. J’ai conscience que la plupart du temps dans ces situations, il n’y a pas de mots justes. Alors laisse-moi juste t’offrir mon sourire…

Un jour, après avoir emménagé dans mon premier appartement en centre-ville, je partageais à une amie ma déconcertation devant toutes ces personnes qui nous entourent et que la majorité des passants ne voient plus. Elle m’a alors répondu avec un air détaché « Tu t’y habitueras. Toi aussi tu finiras par ne plus les voir. ». Non, je refuse de m’y habituer. Je crois que l’humain a avant tout besoin d’amour, avant même ses besoins matériels. Besoin de savoir qu’il existe aux yeux des autres… Alors toi qui me lis, la prochaine fois que tu croises la personne dont je te parle dans cet article, souris-lui ! Merci pour lui 🙂

Musique d'illustration : Give Love - Tristan Garner

Crédit photo : Shail Sharma. Edited.

Articles récents :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.