19 choses que je n’ai pas dont l’absence participe à mon bonheur

Aujourd’hui, dans ce mois consacré à la sobriété pour revenir à l’essentiel, je voulais juste te partager certaines choses que je n’ai pas dont l’absence participe à mon bonheur. 🙂

1. Certaines musiques. Je t’en parlais dans l’article « 5 types de musique que j’ai enlevés de mon répertoire ». Ce qui implique de ne pas écouter la radio. Oui je n’ai aucune idée des derniers hits (et oui cette expression est so 2010) mais je ne m’en porte absolument pas plus mal.
2. La télé (les émissions abrutissantes et la pub). Alors oui j’ai des films sur mon ordi (et encore, très peu car je ne sais pas télécharger héhé, et non je n’ai pas Netflix) mais je considère qu’il y a trop peu de temps dans une journée pour le perdre avec des choses angoissantes ou abrutissantes
3. Les réseaux sociaux. Je ne vais pas refaire un chapitre, car cela a valu l’article « J’ai (enfin !) quitté Facebook : 9 raisons d’être absent(e) des réseaux sociaux. »
4. Les fringues de marques. Merci Maman de m’avoir éduquée à leur inutilité, même si j’ai eu une période ado où ça me faisait envie. Vraiment, je ne comprends pas l’intérêt de mettre un prix exorbitant dans un vêtement juste pour avoir un certain logo dessus. Comme avait dit un jour ma prof de philo « Ce sont les pauvres qui portent des vêtements de marque, pas les riches, car ces derniers n’ont pas besoin de prouver qu’ils sont riches ou de chercher de la reconnaissance pour cette richesse. Ils le savent, et c’est tout. » Je te l’accorde, ce discours est discutable, et ne te fais vraiment pas des films sur mon compte en banque. En revanche, moi je sais que mon cœur est riche, et je n’ai pas besoin de vêtements qui coûtent chers pour afficher à l’extérieure une richesse que je n’ai pas à l’intérieur. Ouai c’est un peu cliché, j’assume. 😀
5. Les amitiés toxiques. Je te renvoie à l’article « Je te souhaite d’avoir un(e) ami(e)… ». Osons viser le meilleur pour nos relations !
6. Les magazines féminins. (Les émissions abrutissantes et la pub bis). Plus sérieusement, je crois profondément que les magazines féminins courants ne tirent pas les femmes vers la meilleure version d’elles-mêmes. Sans parler du fait qu’il y a plus d’invitation à la consommation de toute sorte (via les pubs, les conseils de régime et des présentations des vêtements dernières tendances notamment) que de contenu enrichissant. J’ai eu la grâce de découvrir le magazine en ligne gratuit Zélie dès sa création et je me réjouis de cette alternative.
7. Les pubs. Alors bien sûr, je suis soumise à certaines pubs quand je me ballade dans la rue ou sur internet mais je fais mon max pour être le moins exposée possible et je ne les considère plus comme des œuvres d’art anodines comme j’ai pu le faire durant le lycée et une partie de mes études. Le but est la consommation. C’est te faire croire qu’il te manque tel ou tel chose pour être heureux.se (voire désirable ou intéressant.e) et ça empêche la gratitude de se déployer. Je suis d’autant plus vigilante avec les pubs de parfums que j’aimais tant avant.
8. Le shopping. Peut-être aie-je fait une overdose d’une sur-consommation adolescente… Toujours est-il que j’en suis devenue allergique. La simple idée d’avoir besoin de remplacer une fringue trop vieille me déprime. Les pubs, l’invitation à acheter des choses dont tu n’as pas besoin, les conditions de travail des personnes qui ont fabriqué les vêtements, le transport depuis l’autre bout du monde, l’ambiance sonore forte et qui m’impose des musiques que je fuis par ailleurs, la sur-production des enseignes… Si j’avais commencé à acheter des vêtements d’occasion très jeune pour des raisons économiques, c’est devenu mon moyen d’achat exclusif, auxquelles se sont ajoutées des raisons écologiques, éthiques et idéologiques. Et je suis ravie que des magasins de seconde main se développent de plus en plus pour le gain de temps au vu de celui qui est demandé pour trouver ce qu’on cherche sur Le Bon Coin.
9. L’actualité. J’en parlais déjà dans le point sur la télé. J’avais refait un essai grâce à une chaine YouTube très bien faite mais non, décidément, suivre l’actualité de manière aussi régulière comme j’ai pu le faire plus jeune, ça n’est plus pour moi. Je ne comprends pas que, au vu de tant de belles initiatives qui existent, on continue de se concentrer sur les news violentes et angoissantes et qu’on en discute 400 ans de manière superficielle.
10. Le smartphone. Bon d’accord, j’admets que j’ai un smartphone, j’y ai d’ailleurs consacré mon article précédent, et vous savez maintenant que son usage n’est pas si simple. Mais premièrement j’ai résisté jusqu’à fin 2017, jusqu’à ce qu’on m’en offre un en cadeau à mon insu, et deuxièmement, vu que j’ai moins d’une douzaine d’applications téléchargées, je ne l’utilise volontairement pas à son plein potentiel et mon utilisation se résume surtout aux appels et sms.
11. Des mails dans ma boite de réception. Je vous promets que ma boite de réception de mails persos est entièrement vide (et non, tout n’est pas soigneusement rangé dans 15 dossiers). J’en parlais également dans l’article sur le smartphone. Là encore, faut que ça respire !
12. Une voiture. Si la première raison est écologique et que je préfère utiliser les transports en commun ayant la possibilité de faire quasiment tous mes trajets avec eux sans aucun problème, les deux raisons suivantes sont pour ma santé mentale et mon porte-monnaie. Pour les économies, pas besoin de faire un dessin à ceux qui ont une voiture, et pour la santé mentale, quand on voit à quel point la route est un concentré de violence, de mauvaise foi et de peur d’arriver en retard à cause des bouchons si aléatoires (évités grâce au métro ou au train), je m’économise aussi beaucoup de stress !
13. Les filtres sur les photos. Comment être dans une démarche de laisser tomber nos masques pour aller vers plus d’authenticité quand on trouve que la réalité est plus belle avec des filtres ?
14. Certains objets dans ma maison. J’ai fait un article consacré au sujet du tri de son lieu de vie. 🙂
15. Un micro-onde. Pour les ondes. Et oui, on peut vivre sans micro-ondes.
16. Les To do list. Je suis une adepte repentie des to do list ! Dans ma vie perso du moins. Avant je ne pouvais pas vivre sans. Peur de l’ennui, peur du vide, peur de l’imperfection… bien cachées derrière une « peur de l’oubli ». Maintenant je me mets des réveils au bon moment pour les choses auxquelles je dois absolument penser à un moment précis, mais tout le reste, je me dis que si c’est important j’y penserai. Ça m’a aidé à retrouver le goût de ne rien faire voire même de s’ennuyer.
17. Les bonnes résolutions de début d’année. Cite-moi une seule personne qui a déjà tenu de vraies résolutions de début d’année… Sinon, tout est dit. Ça ne sert à rien de perdre du temps à quelque chose d’inutile, voire même qui nous met plus de pression et de culpabilité qu’autre chose.
18. Les films violents. Hypersensibilité oblige, je suis très sensible à tout ce que je vois et j’entends. Il y a suffisamment de violence dans ce monde pour ne pas se rajouter en plus la fictionnelle.
19. Le maquillage. Alors oui, un joli maquillage peut vraiment mettre en valeur une femme, mais je me refuse à accepter qu’une femme ait besoin de peinture qui cache ses soi-disant défauts pour être belle. Là encore, j’ai eu ma période d’ado mais qui m’a passé très vite au profit de dormir plus le matin et avoir un extérieur qui tente de refléter mon intérieur : à l’état brut, sans chercher à cacher ou améliorer artificiellement quoique ce soit.
20. Les séries. Un peu dans la même veine que les émissions à la télé mais sachant que les séries redoublent de techniques et scénarios tordus pour capter notre attention le plus longtemps possible. Il y a un vrai côté addictif contrairement à un film ponctuel et je refuse de rentrer dans ce modèle là pour utiliser ce temps à de la création plus qu’à de la consommation.

Et toi, quelles sont les choses courantes dont tu te passes très bien ?

Musique d'illustration : La Simplicité - Gaëtan Roussel

Crédit photo : Emile Perron

Le blog Bienheureuse Vulnérabilité est absent de tous les réseaux sociaux. Pour être tenu informé(e) des articles récents, abonnez-vous à la newsletter ici ou sur la colonne de droite. Juste 1 mail par mois, pas de spam, ni de transmission de votre adresse à un tiers, promis ! 🙂

Articles récents :

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.